Home Evolutionnelles Apports scientifiques

Apports scientifiques

Les apports scientifiques du programme Evolutionnelles sont garantis par la recherche réalisée depuis plus de dix ans par Linda C. Babcock,

professeur d’Economie à Carnegie Mellon University et co-auteur, avec Sara Laschever de « Women Don’t Ask : Negotiation and the Gender Divide », ouvrage acclamé outre-Atlantique.

Linda Babcock est une spécialiste de la négociation et de la résolution des conflits. A l’interface de l’économie et de la psychologie, ses travaux ont fait l’objet de publications dans des revues scientifiques prestigieuses d’économie et de relations sociales ainsi que dans des journaux tels que la Harvard Business Review, le New York Times ou The Economist.

Mme Babcock est diplômée de l’université de Californie, Irvine, et de l’université de Madison, Wisconsin. Sa recherche a été financée par la National Science Foundation. Elle a également enseigné à la Harvard Business School, l’université de Chicago et Caltech. Par ailleurs, elle a fait la une de nombreuses émissions télévisées et radiophoniques aux Etats-Unis et à l’étranger. Entreprises, organismes publics et ONG bénéficient régulièrement de l’expertise du Professeur Babcock.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les interventions en conférences et séminaires sont assurées par MJ Tocci

MJ Tocci est co‐fondatrice et Directrice de la Heinz Negotiation Academy for Women de la prestigieuse université américaine de Carnegie Mellon à Pittsburgh. La mission de ce centre est de changer le monde économique, politique et familial, en formant les femmes à se positionner et prendre la place qu’elles méritent et dont la société a besoin.

Développement économique, égalité des sexes, meilleure communication et performance du travail d’équipe sont autant d’avantages stratégiques apportés par les initiatives durables visant la promotion professionnelle des femmes, et sont intégrés dans les objectifs des programmes conçus par MJ Tocci.

Consacrée en 1991 comme l’une des « procureurs les plus efficaces de l’Etat de Californie » par le California Lawyer Magazine, MJ Tocci met à présent ses compétences et son expérience au service des entreprises et les organisations pour améliorer leur productivité et leur rentabilité, et recruter, garder et promouvoir leurs talents féminins. Son approche multidisciplinaire aide les femmes à identifier opportunités et obstacles afin de mieux réussir. Dans sa carrière de procureur, MJ Tocci a dû son succès à sa compréhension de la manière dont les valeurs et stéréotypes affectent le jugement d’une personne. Elle s’est intéressée à la manière dont le genre influence la perception, la communication, le langage et les mécanismes d’apprentissage. Devenue experte dans le lien entre genre et persuasion, en 20 ans, MJ Tocci a créé de nombreux programmes de formation pour hommes et femmes aux Etats‐Unis, aidant les entreprises à améliorer et mesurer leur culture interne et leurs résultats.

 

 

Sylvain Max

Sylvain MAX est psychologue social. Il a soutenu une thèse en sciences de l’éducation à l’Université de Grenoble en mars 2010. Ses travaux de thèse visaient à étudier les effets des réputations d’infériorité intellectuelle sur les performances académiques. Notamment l’impact délétère des stéréotypes de genre à l’école. Son intérêt pour l’étude des comportements humains via les méthodes de la psychologie sociale expérimentale lui a permis d’intégrer le LESSAC, laboratoire du groupe ESC Dijon Bourgogne en tant que post-doctorant en décembre 2010. Il poursuit ses travaux principalement dans le champ de l’entrepreneuriat : stéréotypes de genre et entrepreneuriat ; éducation à l’entrepreneuriat. Il est également Membre du Département Développement et Accompagnement Personnels (DAP) de l’ESC Dijon Bourgogne.